Bernard Vachon

Monsieur Vachon est détenteur d’un doctorat de la London School of Economics and Political Science en Angleterre et de l’Université de Liège en Belgique. Il a fait carrière comme professeur-chercheur au Département de géographie de l’Université du Québec à Montréal de 1969 à 2000. Il rédige La chronique du Prof sur Néorurale.ca.

Le grand dépouillement des régions

Les régions du Québec, avec leurs villes de petites et moyennes tailles et leurs vastes territoires ruraux, doivent constamment défendre leur existence et leur contribution au développement de la société québécoise globale. Au moindre soubresaut des finances publiques, on n’hésite pas à se tourner vers elles pour les purger de leurs maigres ressources. Après la santé et les services sociaux -et bientôt le système scolaire- c’est aux régions à goûter à la médecine de l’austérité budgétaire du gouvernement Couillard. Une médecine qui ampute sans trop se soucier de l’état dans lequel se retrouvera le patient. Si l’objectif de l’équilibre...

En savoir plus

Mais qu’est-ce que la spécificité rurale aujourd’hui ?

Une ruralité plurielle Longtemps, on a associé l’espace rural aux activités agricoles, mais la ruralité d’aujourd’hui est beaucoup plus complexe et se décline en une multitude d’activités, de fonctions, de paysages naturels et construits, de communautés et de cultures aux couleurs locales particulières. La mise en cause du rural comme objet scientifique pertinent a été particulièrement vive depuis une vingtaine d’années, allant jusqu’à contester l’intérêt d’une sociologie rurale qui n’aurait plus de raison d’être. On questionne une spécificité rurale profondément bouleversée par la pénétration de l’urbanisation. Ces interrogations sur la notion de «ruralité» et sur la permanence d’une spécificité...

En savoir plus

Lutter contre la colonisation urbaine des campagnes

La littérature scientifique et nombre de publications gouvernementales qui traitent de l’évolution des milieux ruraux, tant au Québec qu’à l’étranger, développent avec abondance le thème de « l’urbanisation des campagnes ». Pour qualifier ce qui est décrit comme un phénomène en croissance, les expressions suivantes sont souvent utilisées : « rurbanisation », « urbanité rurale », « accroissement des taux d’urbanisation ». On associe ainsi la transformation des espaces ruraux à un processus d’urbanisation. Sur cette question, des précisions s’imposent. On confond souvent modernité avec urbanité. Or, ces deux réalités ne sont pas forcément synonymes : la ville n’est...

En savoir plus

Un label “Réserve nationale de ruralité”

Dans ma chronique du 5 septembre ayant pour titre Protégeons les espaces ruraux , je terminais sur cette suggestion : « Installer à l’entrée des villages des panneaux avec l’inscription : Attention, ici réserve nationale de ruralité ». Voici quelques précisions concernant cette suggestion. Le statut de Réserve nationale de ruralité ne serait pas décrété par la seule volonté des élus locaux. Il relèverait d’une accréditation répondant à un certain nombre de critères contenus dans un cahier de charges appliqué par un organisme, ou un comité multipartite[1], mandaté à cet effet et doté d’un plan d’action. À l’échelle internationale il existe le statut de...

En savoir plus

Protégeons les espaces ruraux

Réserves de richesses inestimables pour les prochaines décennies Le Puissant désir de campagne Longtemps négligés, abandonnés voire tenus pour révolus, les territoires ruraux ont aujourd’hui la cote. Ils font rêver, ils sont convoités, on les fréquente, on s’y établit. Sur le baromètre des « J’aime », la campagne bat des records de popularité. À quoi répond ce « puissant désir de campagne » selon l’expression de Hervieu et Viard[1] ? Pourquoi cet engouement pour des lieux qu’il n’y a pas si longtemps l’on reniait et quittait ? Dans un monde tourbillonnaire comme le nôtre, la campagne apparaît comme un antidote. Il y a...

En savoir plus