Mathilde Mantha

Fière Témiscamienne, Mathilde est toujours en quête de nouvelles opportunités et de nouveaux projets. Elle ère à Montréal en attendant de devenir une grande personne et d'avoir un diplôme à accrocher sur son mur. Elle cumule les expériences de travail en journalisme, en édition et en librairie tout en entretenant son amour inconditionnel pour la littérature. La grande ville ne lui déplaît pas, mais elle ne passe pas une journée sans rêvasser à son Lac des bois et aux grands espaces de sa région natale.

Noël avec pas de neige

Noël dans mon appartement d’étudiante, sans sapin, sans les douces odeurs de la bouffe de maman qui mijote, c’est difficile d’y croire. Mais là, avec pas de neige, c’est presque impossible. Je cherche la magie de Noël ailleurs que dans les magasins qui évoquent le temps des fêtes à grands coups de playlist de musique de Nowel kitsh qui tournent en boucle, à grands coups de files d’attente trop longues et de publicités clinquantes. Noël dans les magasins c’est un peu de la magie en canne. Surtout quand ton budget de cadeaux cette année, c’est à peu près 5,62$....

En savoir plus

Livres à lire pendant le congé des Fêtes

Avec l’approche imminente du temps des Fêtes, je ne m’emballe pas pour ciné-cadeau. Ok, j’avoue, un peu quand même. Je capote surtout parce que ça veut dire qu’entre deux party de Noël, j’aurai l’occasion de passer quelques journées pyjamas bien emmitouflée, non pas à me taper 75 épisodes de Walking dead, mais bien à dévorer 75 livres (pardonnez ma tendance à l’exagération) pour alléger ma trop longue liste de “livres à lire avant de mourir”. Et tant qu’à parler de lecture, j’ai décidé de vous faire une petites listes de livres à lire ou à offrir dans le temps...

En savoir plus

Chère Montréal

Montréal, Je suis arrivée à la fin du mois d’août et t’avais encore la chaleur de l’été qui faisait ruisseler ta peau. Je t’ai reconnu comme on reconnaît une aventure d’un soir au coin de la rue : un vieux one night qu’on avait vite fait d’oublier. J’avais l’impression que notre brève intimité partagée n’avait rien changé à notre statut d’inconnu. Je me souvenais d’une étreinte lointaine où déjà, tes lèvres goûtaient le lendemain de veille. J’ai aperçu tes lumières au loin, j’ai traversé le pont qui nous séparait. Tes contours étaient flous. Tu m’attirais encore. Je t’avais toujours...

En savoir plus