collabo

Plusieurs auteurs et blogueurs spontanés se joignent à Néorurale.ca pour partager leurs réflexions et mésaventures sur la néoruralité. Pour soumettre un texte, envoyez-le à cassiopee@neorurale.ca.

Rendez-vous postal

Par Marianne Lavoie À chaque début de mois, j’attends des nouvelles par la poste. (Oui! oui! par la poste!) Des nouvelles d’un ami? De la parenté? Non. Il se peut que vous me trouviez un peu bizarre mais je me lance : J’attends des nouvelles de ma municipalité. J’aime ça, moi, recevoir mon journal municipal! À travers de la publicité à outrance, des comptes à payer, je souris quand je vois ces quelques pages distribuées dans tous les foyers de la localité. Je souris aussi quand je vois les petites images (parfois étirées) mises en guise d’appui au texte! Cette petite...

En savoir plus

La course des lutins

Par Karine Bisson [thb_slideshow id=”853″] Vous avez surement déjà entendu parler de la Course du Père-Noel, qui a lieu un peu partout sur le continent à l’approche de Noel. La Sarre, en Abitibi-Ouest, a sa course des lutins. Cette année, c’est le 21 décembre que les lutins vont déambuler dans les rues pour célébrer. Ils ont travaillé fort toute l’année à construire les jouets de tous les enfants de la terre. Une fête bien méritée, on s’entend ! Il s’agit d’un bel événement annuel gratuit où les citoyens (et leurs amis!) sont invités à parcourir à la course un...

En savoir plus

Que le froid arrive

Par Karine Bisson Quand la rurale quitte son patelin pour étudier en ville, elle observe, inévitablement. Et elle compare … compulsivement. Les gens, le parlé, les habitudes de vie. Elle ne juge pas, elle analyse. Analyse du jour: l’arrivée du temps froid. À la ville et en région, c’est un phénomène qui semble se vivre différemment. C’est mon 3e automne hors région et je n’ai pas encore vraiment compris. En ville, la sortie du kit tuque-foulard-mitaines se prépare. On le magasine et on prépare la parade. Comme si l’été tardait à vouloir céder sa place alors que la population...

En savoir plus

Quoi?! Pas de “pick up”!

Par Marianne Lavoie Je viens d’un patelin où il n’y a pas d’autobus de ville. J’ai eu mon permis de conduire à 16 ans et c’était une bonne chose parce que de « faire du pouce », c’était interdit! De toute façon, je suis trop peureuse! Quoi qu’il en soit, j’aurais bien aimé sauver la planète en utilisant le transport en commun. Je ne vous apprends pas qu’il y a parfois une marge entre ce qu’on veut faire et ce qu’on peut faire. Les distances à parcourir entre deux municipalités sont assez importantes et je ne peux pas envisager me rendre...

En savoir plus