Ce n’est une secret pour personne. Depuis 2 ans, j’en parle beaucoup sur le blogue.

J’adore les marchés de Noël. Et je suis plus que choyée, ma municipalité organise un des plus mignons et des plus festifs Marchés de Noël que je connaisse!

Le comité organisateur ne manque pas d’imagination pour nous surprendre année après année. Jeux gonflables, arrivée du Père Noël en carriole ou en train, course de lutins, igloo, 5 à 7 avec chansonniers, patinage libre, confection de raquette, méchoui, etc. Il y en a pour tous les gouts, à toutes les années, et les activités se renouvèlent sans cesse!

Mais, soyons honnête, le fondement des marchés de Noël est la tradition. C’est le mot clé, l’inspiration qui guide tous les préparatifs de ces événements.  Wikipédia m’apprend que le premier marché de Noël a eu lieu en 1294 à Viennes en Autriche. Pourtant, la croyance populaire m’a toujours fait croire que les marchés provenaient de l’Allemagne, puisqu’on qualifie souvent ces événement Marchés de Noël allemands, comme celui organisé annuellement en grande pompe dans le Vieux-Québec.

Les Marchés de Noël, de partout à travers le monde, célèbrent Noël ou la Saint-Nicolas publiquement avec les grands classiques: boutiques éphémères extérieures, produits artisanaux, gourmandises, vin chaud (mon péché ultra mignon), musique d’ambiance, chevaux et feux de camp. Bien entendu, chaque municipalité adapte l’événement selon ses besoins et possibilités, mais toujours, on y retrouve le même sentiment de solidarité et de réconfort dans la tradition.

Je suis toujours curieuse de voir ce que les artisans de ma région ont concocté pour l’événement. Peut-être que certains produits se retrouveront sous le sapin cette année, où encore sur ma table le soir même, parce que je serai trop impatiente de les utiliser! #classique

J’ajouterai que le Marché de Noël de Sainte-Justine me conforte dans mes valeurs de consommation responsable. Il encourage non seulement l’achat local, c’est évident, mais il me permet aussi de réaliser une expérience d’achat plus humaine. Je rencontre l’artisan, avec qui je discute de son travail, de son style de vie et des enjeux qu’il vit. Je réalise une activité familiale, parce que j’y amène toute ma gang, mais aussi communautaire, puisque le village s’y donne rendez-vous à chaque année.  Nous pouvons socialiser dans cette ambiance unique. J’y crée des contacts, autant personnels que professionnels. Je m’inspire aussi des toutes ces rencontres pour créer à mon tour. Et en nous déplaçant tous l’espace d’un weekend dans ce lieu unique, nous animons notre milieu de vie.

C’est rare que je vis une telle expérience chez Wal-Mart, tsé.

Je vous invite à lire un texte qui fut fort populaire l’an dernier, sur des astuces de magasinage lors des Marchés de Noël!

J’en profite pour saluer tous ceux qui contribuent, de près ou de loin, avec un peu de sous ou beaucoup d’huile de coude, à réaliser cet événement magique!

MISE À JOUR 4 décembre 2016

J’ai des images du Marché de Noël de Sainte-Justine 2016 dans mon vlog cette semaine! Vous pouvez même écouter mon discours, si je peux appeler ça un discours, sur l’importance du bénévolat dans les municipalité rurales. J’ai obtenu ce droit de parole parce que j’étais commanditaire cette année, première fois à vie! J’ai bien fait ça? 😉