Le 30 septembre prochain, je serai au Centre des Congrès à Québec, vêtue de mes plus beaux atours (ou pas) pour m’adresser à environ 300 élus municipaux au Congrès de la Fédération québécoise des municipalité (FQM), dans un atelier ayant pour thème “Le vieillissement de la population: comment inverser la tendance?“.

En effet, la FQM m’a contactée le mois dernier pour m’inviter à ce congrès à titre de paneliste (je déteste ce mot, mais je n’en trouve pas d’autres équivalents…) puisqu’elle trouvait que l’initiative du blogue Néorurale.ca représentait un exemple de jeunes qui aimaient vivre dans le Québec rural d’aujourd’hui. On avait particulièrement aimé un texte où je parlais de la relation avec le maire de ma municipalité.

J’étais très contente de cette invitation, mais je trouve que de préparer un message destiné aux élus du Québec n’est pas une mince tâche et qu’elle doit être bien faite et surtout, refléter vraiment les pensées, les idées et les émotions des ruraux ou de ceux qui veulent s’établir.

Alors j’ai pensé faire un appel à tous, ou plutôt à la communauté web que nous bâtissons depuis 3 ans autour de ce blogue, pour m’inspirer à construire un message fort et percutant qui représente bien nos valeurs.

Voici d’abord quelques informations:

Selon le résumé de l’atelier, les milieux ruraux sont tout particulièrement touchés par le vieillissement de la population. La combinaison de faibles taux de natalité et de déficits migratoires accumulés met en péril l’occupation et la vitalité de plusieurs territoires.

Les questions posées seront les suivantes:

  • Comment rendre nos communautés plus attrayantes aux yeux des jeunes et des familles, tout en assurant le bien-être des aînés?
  • Quels gestes peut-on poser afin de favoriser l’arrivée de nouveaux citoyens, du Québec ou d’ailleurs, dans nos municipalités?

Les autres personnes qui prendront la parole lors de cet atelier sont le maire de Saint-Élie-de-Caxton, M. Réjean Audet et le directeur général de Place aux jeunes en région, M. Mathieu Vigneault.

Mon mandat lors de cet présentation est de parler de ce que nous, les ruraux ou néoruraux, aimons (ou pas), de ce que nous voulons (ou pas) et de ce que nous nous attendons de nos élus (ou pas).

Si le coeur vous en dit, j’aimerais recevoir vos idées, vos anecdotes, vos déboires, vos succès et vos échecs en milieux ruraux qui pourraient m’aider à construire un message positif et inspirant pour nos élus. Quelques mots aussi sur ce qui vous attire du milieu rural et ce que vous rêvez d’y construire. Vous pouvez aussi répondre aux questions définies de l’atelier (plus haut dans le texte), au meilleur de votre connaissance et selon votre expérience. Bref, je veux lire ce que vous avez à raconter sur le sujet.

Vous pouvez m’écrire par courriel, écrire en commentaire au bas de cette page ou encore m’envoyer un message sur la page Facebook de Néorurale.ca.

Mille mercis pour votre participation! Je vous en redonne des nouvelles bientôt, bientôt! 🙂

Commentez!