Noël dans mon appartement d’étudiante, sans sapin, sans les douces odeurs de la bouffe de maman qui mijote, c’est difficile d’y croire. Mais là, avec pas de neige, c’est presque impossible.

Je cherche la magie de Noël ailleurs que dans les magasins qui évoquent le temps des fêtes à grands coups de playlist de musique de Nowel kitsh qui tournent en boucle, à grands coups de files d’attente trop longues et de publicités clinquantes. Noël dans les magasins c’est un peu de la magie en canne. Surtout quand ton budget de cadeaux cette année, c’est à peu près 5,62$.

Anyways, la magie, ça s’achète pas pis ça tombe pas du ciel
C’est que la magie viendra quand j’vais délaisser ma petite valise à l’entrée de la maison familiale pour sauter dans les bras de mon frère et de ma soeur que j’ai pas vus depuis des mois. Et là, on veillera autour du comptoir en se racontant nos vieux souvenirs d’enfance. Maman versera quelques larmes de nostalgie, pis papa les retiendra. La magie, c’est de rentrée chez Grand-maman sans cogner et crier « c’est moi! ». de l’entendre dévaler les escaliers en disant « Si c’est pas ma belle fille qui revient à maison! ». La magie, c’est quand les cousines arrivent pis qu’on passe la veille de Noël à jaser dans le salon avec nos pyjamas pareils. C’est les jeux de société, c’est mon père pis ma tante qui se font rire à en pleurer parce qu’ils sont complices comme ça se peut pas même si maintenant, ils se voient à peu près une fois par année. La magie, c’est ma Mamie qui nous accueillera pour le réveillon, resplendissante de recevoir son monde, avec ses beaux bijoux pis sa belle coiffure. C’est mon oncle qui chante des chansons à répondre pis des rigodons et mes petites cousines qui dansent en riant. C’est mangé trop, écouter le Bye bye tranquille jusqu’au décompte, c’est se souhaiter juste du beau, pis se coucher tôt parce que ça fait des jours qu’on rit, qu’on boit, qu’on mange pis qu’on veille tard.

Pour moi, la magie de Noël c’est ça. C’est tout simple au fond. C’est les petites traditions tellement importantes qui entretiennent nos coeurs d’enfant. Ça sera plus jamais comme quand j’étais petite, c’est pas toujours blanc, pis la générosité elle vient du coeur, pas toujours du porte-feuille.

Alors tant pis pour la neige et les cadeaux, tant pis pour le temps qui passe. Dans quelques jours, je me rends au Terminus pis ça sera comme si je prenais le Poudlard ou le Boréal Express. Il y aura la magie au bout du tunnel!

Joyeux Noël!

Commentez!