Un jour, ma fille a perdu une dent. Mais vraiment perdue: sa petite soeur avait joué avec la petite boule blanche et l’avait fait tombée par terre. Résultat: impossible de retrouver la dent. Puisque pas de dent égale pas de sous, son père avait alors écrit une lettre à la fée des dents pour lui expliquer le problème. La lettre déposée sous l’oreiller, la fée des dents l’avait lue et elle avait bien compris la situation. Compréhensive comme elle est, elle avait laissé des sous à ma fille quand même.

C’est comme ça qu’on a appris que la Fée savait lire! Belle histoire touchante, n’est-ce pas?

Mais plus le temps passe, plus la fée des dents fait soupirer maman…

N’ais-je pas été surprise il y a quelques semaines quand, penchée sur son lit pour le dodo, elle me montre une autre lettre qu’elle a écrit à la fée des dents pour lui demander qu’elle lui remette un cadeau, collier spécial, au lieu de la monnaie?

  • Euh… mais ma chérie, on ne peut pas demander à ça à la Fée des dents. On ne peut pas exiger un cadeau, c’est un peu impoli. Et aussi, la Fée offre des sous en échange d’une dent, pas des cadeaux! Ce n’est pas le Père Noël, elle a juste un mini sac.
  • Non maman! Non! Mon amie a reçu un cadeau, elle! Des bijoux et des toutous!
  • Ah ouin?
  • Et mon autre ami a reçu des sous en papier!
  • Ah ouin?
  • Si mes amis ont des cadeaux, pourquoi moi j’en ai pas? Je vais lui dire que j’aimerais ça, peut-être qu’elle ne le sait juste pas!

Fée des dents de mon époque, où es-tu?

  • Je pense quand même que ton collier est un trop gros cadeau pour elle. Normalement, elle ne donne que des sous PAS en papier. Je vais t’amener cette semaine au magasin pour aller chercher ton collier, ok? Ne dérange pas la Fée avec ça…
  • Mais mamannnnnnnn! Si la fée me l’amène, ça va être gratuit et tu n’auras pas à aller en ville! C’est mieux pour toi aussi! S’il te plait maman je veux lui demander!!!
  • Ouin… Mais ça se peut qu’elle n’ait pas ton collier, ok?
  • Peut-être, mais si oui, je vais l’avoir demain matin!

Je suis partagée entre 1- mon désir de faire vivre à ma fille les bonheurs de la croyance à la magie et 2- la transmission de mes valeurs. Ce n’est pas dans mes valeurs de donner de gros montant d’argent à mes enfants via la Fée des dents ou le Père Noël ou leur fête. Ils ne connaissent pas sa valeur encore, alors aussi bien leur apprendre tout de suite que peu vaut beaucoup en cette matière. Ce n’est pas dans mes valeurs non plus d’offrir des cadeaux via la Fée des dents parce que premièrement, c’est un accro à une si belle tradition et deuxièmement, je ne crois pas qu’offrir une bébelle rend l’expérience plus enrichissante pour elle, mais appauvrit certainement mon portefeuille.

J’veux dire: Il me faut un budget de Fée des dents comme un budget de Noël? Sérieux? Elle est où la Fée des dents qui a partie c’te nouvelle mode-là de cadeaux et d’argent papier que je lui parle? Région pas région, j’ai deux mots à lui dire.

J’ai tout tenté pour la dissuader de mettre cette lettre, parce que je savais qu’elle serait déçue. Déçue de ne pas avoir de collier ou de bébelle.  Parce que non, j’en avais pas achetés; je ne pensais pas que les règles de la fée des dents changeraient du jour au lendemain. Déçue aussi que la Fée des dents ne lui accordent pas le même traitement qu’aux autres amis. Elle croit encore tellement aux lutins, Père Noël, Fée des dents et aux dragons.

À quel point, sous prétexte de conserver l’innocence et la magie aux enfants, je dois embarquer dans des absurdités qui sont contre les valeurs que je veux inculquer à mes enfants? Je pète sa balloune ou je continue à tricoter mille excuses?

Pour finir mon histoire, je n’ai pas pu l’empêcher de mettre sa lettre et je n’ai pas pu non plus diminuer ses attentes. J’ai mis de l’argent sous l’oreiller et je lui ai dit le lendemain que la Fée des dents ne connaissait pas son « collier spécial » et qu’elle lui avait donné de l’argent pour qu’elle aille elle-même l’acheter. Mais quand même, elle était déçue. Et il y a une différence entre la déception « Je n’ai pas eu le cadeau que je voulais » et la déception « Je n’ai pas eu le même cadeau/traitement que mes amis ont reçu et je ne comprends pas pourquoi ».

Les croyances magiques sont dans leur vie pour la rendre plus douce et pour stimuler leur imagination, pas pour les décevoir, créer des fossés ridicules entre les amis et réduire le portefeuille de maman.

Je n’ai pas fini de réfléchir sur cette histoire, je vous le jure!

Commentez!