Toi et moi, on a développé une maudite belle relation calligraphiée. On a discuté de toutes sortes de sujets, des plus légers au plus profonds. On a développé un solide respect mutuel, sans jugement aucun, sur notre manière de voir la vie. On a eu l’occasion de philosopher tout en ayant l’esprit bien ancré dans le réel. On vit à quelques mètres et à des centaines de kilomètres à la fois. Tu sais qu’au final, on vit les mêmes choses mais dans des tableaux différents.
La 2015, je te la souhaite plus belle que les précédentes. Parce que ça voudras dire que quelque chose est en cours d’amélioration dans ton histoire. Juste toujours un peu plus belle, saute pas sur le  » fucking awesome », parce que c’est de la frime et tu le sais.
Il y a quelques années, je me suis demandée pourquoi je remarquais soudainement les feuilles qui tournoient, le soleil qui reflète. J’avais l’impression de me réveiller et voir enfin les couleurs pour vrai. L’affaire, c’est que quand tu te réveilles de même, il n’y a pas juste les belles affaires qui te sautent dans face…! J’avais des sortes d’éclair de conscience, qui me laissait entrevoir, par bride, la vie que je voulais. Jour après jour, j’essayais tant bien que mal de m’approcher d’un but tellement flou. Pas évident avancer à tâtons de même! J’en ai développé une allergie intense au concept essais-erreur! Mais aujourd’hui, c’est tellement plus clair, plus limpide, plus facile, plus proche… plus ça. Tellement plus ça.
À une heure d’un changement de chiffre sur le calendrier, assise au bord du feu, en entendant mon fils ronfler, en écoutant la toune  »confortably numb », j’ai pensé à toi. Et j’ai eu le goût de te souhaiter une 2015 qui te rapproche de l’idée que tu te fais du bonheur, tsé ce feeling inexplicable là.
La 2015, je te la souhaite plus belle que les précédentes. Marche en avant, envoie chier ta peur du vide. Le vide, il est indispensable pour comprendre bien des fois, alors saute dedans les yeux bien ouvert. Donne-toi une chance aussi, il n’y a jamais rien ni personne de parfait. Tu as droit à l’erreur. Fais confiance même si c’est pénible, aime même si t’as plus trop le goût.
La 2015, je te la souhaite plus belle que les précédentes. L’Année, je te la souhaite sucrée, folle, surprenante, osée, étonnante, insolite, curieuse, intéressante, enveloppante, apaisée. Belle, juste ben ben belle.
À toi, je te souhaite surtout de faire un pas en avant. Parce qu’au final, c’est toi qui la dirige la 2015.
😉 xxxx