Tel que déjà raconté ici et ici avec humour et autodérision, je suis dans une période de grands changements: achat de maison, rénovation, déménagement, nouvelle cohabitation. D’ailleurs, dans mon nouveau rang, mes nouvelles amies sont deux charmantes perdrix qui viennent tous les matins se percher dans mon pommier. Je les trouve drôles avec leur démarche de poule sur la neige.

Mon chat veut les manger à travers la fenêtre. Mes amis chasseurs veulent les manger pour souper. PAS TOUCHE À MES PERDRIX. Elles sont en sécurité sur mon terrain bon.

Mais ce n’était pas là, le sujet de mon blog ce matin. C’était plutôt la cohabitation. J’trouve que ça me ramollit. Depuis que j’habite avec chéri, je ne sais même plus comment écouter un film. C’est vrai, ne riez pas.

Chéri nous a installé un cinéma maison avec écran et projection au sous-sol. J’aimerais tellement ça en profiter mais je ne peux pas.

Dès que je veux le faire, je dois d’abord choisir dans quel format pour quel lecteur (genre 36 000 possibilités) et ensuite procéder à une série d’actions, qui s’énumère à peu près comme suit, tous lecteurs confondus :

  • choisir la source entre HDMI 1-2-3 ou Composante 1-2-3-4 ou TV ou DVD;
  • me demander pourquoi les sources TV et DVD ne sont pas reliées aux appareils du même nom
  • ouvrir le projecteur et le cinéma maison ;
  • mettre le film en route ;
  • constater que ça ne fonctionne pas ;
  • répéter les étapes dans l’ordre ;
  • respirer;
  • me rappeler que la lumière rouge ne veut pas dire ouvert, mais fermé ;
  • essayer de comprendre quel piton entre X, A ,Y et O du joystick de Play-Station signifie Enter ;
  • débrancher le Play-Station pour rebrancher le HDMI ailleurs, ou sinon choisir le câble VGA (hein?);
  • regarder dans le vide quelques instants ;
  • aller chercher le mot de passe du wi-fi derrière le modem parce que je ne m’en rappelle jamais ;
  • faire une recherche Google sur la gestion de la colère ;
  • reprendre le travail avec motivation;
  • me tromper 3 fois de télécommande ;
  • remarquer que j’ai fermé le décodeur par inadvertance;
  • retrouver la foutue source décodeur et attendre qu’il se connecte;
  • essayer de trouver l’adaptateur de l’ordi;
  • chercher pendant 15 minutes l’option écran étendu dans les paramètres graphiques des préférences de système dans configuration;
  • décider de tout ranger comme si de rien n’était;
  • crier CHÉRI!! d’une voix enjouée ;
  • préparer ma phrase et ma tite face angélique: « j’ai fait tout ce que tu m’as dit, ça fonctionne pas, j’comprends pas… »

Je n’avais tellement pas ce problème-là toute seule dans mon appartement! On pesait sur play pis ça partait… J’gardais ça simple. Maintenant, quand ma fille me demande d’écouter un film, je feins être occupée à d’autres tâches super importantes et je réfère sa demande à chéri… parce que je ne veux pas perdre la face devant elle! Nananana… Maman n’est pas capable de mettre un film… !

J’m’ennuie de l’époque où on se trompait juste de poste entre le 3 et le 4 sur la TV pour faire jouer un VHS. On ne le savait pas, mais on était bien.

**********************************

En faisant lire le texte à chéri avant sa publication (je suis fine de même moi!), il me dit:

– C’est super drôle ton texte, mais j’ai l’air du gars qui branche pas bien ses fils!

Bon. Pauvre chou.

Alors je le déclare: Tout fonctionne très bien quand il s’occupe de partir le film lui-même. En effet, chéri branche super bien ses fils, ils sont connectés aux bons endroits et ils sont même bien rangés derrière les consoles. Il prend soin de ses fils. Le problème n’a rien à voir avec ses compétences en fils. En plus il s’appelle Phil, je vous l’avais dit?