Par Jessy Laflamme

Première tempête de neige. Je dois me rendre à Gatineau pour aller à la Régie du logement en tant que propriétaire. Impossible de déplacer ce rendez-vous… Ce qui veut dire une heure de route habituellement, mais là, c’est deux heures certain.

Je me lève donc à l’heure des poules, ce qui est très rare dans mon cas. Même ma fille était surprise de me voir réveillée à une heure si matinale. Elle, elle a deux ans, elle est habituée de se lever tôt. Pas moi, puisque c’est papa qui prend la relève.

Donc, je m’habille, je l’habille et hop à la garderie, après bien entendu avoir passé un bon dix minutes à déblayer la voiture qui s’était transformée en igloo.

Jusque-là mon humeur se porte plutôt bien même si j’ai dû me stationner en pleine rue pour débarquer ma peanut qui voulait voir ses amis.

Je commence à conduire. La route est enneigée, mais à 70 km/h, ça roule bien. Tranquillement, mais sûrement. Je me fais dépasser, mais bon, je peux vivre avec.

Le hic se faire sentir en approchant de la ville. Le bouchon commence avant même d’arriver en plein centre-ville. Je débarque donc de l’autoroute pour tenter de me faufiler dans la ville. Erreur! J’avance encore à pas de tortue!

Je tente un autre chemin, tout va bien jusqu’à ce que je doive m’arrêter à chaque feu de circulation. À Gatineau, tu en pognes un rouge, t’es certain de tout les pogner après. ARGH!!!

Je vois l’heure défiler, je vais être en retard. Mon cœur palpite tellement que je crois que je vais faire une crise d’angoisse. Comment des gens peuvent vivre ça chaque matin, c’est inhumain.

J’avance de lumière rouge en lumière rouge, la fenêtre baissée tellement j’ai chaud, maudit stress!

À la dixième lumière rouge, je lance un cri de désespoir. Je vois rouge et je ne parle pas ici juste des lumières.

Le comble survient alors. J’entends à la radio, une charmante animatrice dire : Maintenant que vous êtes arrivés au travail, bien au chaud, vous… Je ne la laisse pas terminer sa phrase : je l’enterre en hurlant.

Finalement, je ne sais pas comment j’ai fait, mais j’ai réussi. Je suis arrivée à temps. Mais savez-vous quoi ? Mon rendez-vous était à 9 h 30 et le juge m’a convoquée… à 10 h.

Ha, il y a de ces journées!!!! En tout cas, j’ai compris pourquoi j’habite dans la Petite-Nation : il n’y a que TROIS feux rouges sur un territoire de 2 941,2 km2.